Pourquoi Pokemon restera à jamais un jeu Gameboy

Le Game Boy (oui, on dit bien LE) venait de fêter ses 10 ans lorsque Pokémon Rouge et Bleu sont arrivés en France. Le Game Boy Color lancé l’année précédente n’attendait qu’eux pour marquer à jamais l’histoire de son empreinte.  

À ce moment-là, Nintendo avait tellement dominé le monde du jeu portable que « Game Boy » était devenu un terme fourre-tout englobant tout type de système de jeux vidéo portable, mais la compétition a fini par s‘écraser devant la déferlante Nintendo. Pour remettre un peu d’échelle : la console a duré presque DIX ANS avant sa première mise à jour importante.

La franchise Pokémon peut en partie remercier Nintendo pour la longévité de son matériel et pour son omniprésence dans l’espace de jeu. Est-ce que ces deux jeux auraient décollé de la même manière sur une console qui n’était pas portable ? A l’époque, la console de salon de la marque n’était autre que la grande Nintendo 64, et cette dernière ne semblait pas être l’endroit où Pokémon aurait prospéré le plus. Tout a été construit dans l’idée de garder nos monstres dans notre poche.

C’est pourquoi il est impossible de séparer le succès initial de Pokémon du règne en cours des consoles potables de Nintendo. Ce sont des jeux que nous pouvions emporter partout avec nous, notre Game Boy n’était plus seulement une console : c’était aussi un Pokédex ! Tous les objets du jeu semblaient prendre vie dans le monde réel. Le succès de Pokémon Go ne fait confirmer que cette théorie.

Second point essentiel du duo Gameboy-Pokemon à souligner : les échanges, et avec eux cette autre relique, le câble Link. Il était admissible d’oublier notre cartable ou une chaussure, mais impossible d’arriver à l’école sans lui ! Ce dernier permettait aux joueurs d’accéder aux combats et aux échanges, seule solution pour compléter son Pokedex.

En conclusion, un jeu véritablement brillant, mais sublimé par le matériel qui lui a donné vie !

Dans une prochaine série d’articles, nous analyserons les villes et lieux ayant inspiré les premières régions de Pokemon : Kanto, Johto et Hoenn.


Partager ce message


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés